Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

L'église Sainte Rita au coeur des élections municipales

15e arrondissement : L'avenir de l'église Sainte Rita, 27 rue François Bonvin 75015 Paris.


     

Un permis de démolir et de construire ont été déposés à la Mairie de Paris. L'actuelle église de rite gallican dédiée à Sainte Rita, non propriétaire des lieux, serait remplacée par 14 logements avec parking et 6 logements sociaux sans parking.


25 Février 2014 - 08:15

Sainte Rita, patronne des causes désespérées, donne du courage aux Parisiens, et aux touristes de passage, qui assistent régulièrement aux offices de Monseigneur Dominique Philippe à la tête de l'église Sainte Rita qui maintient le rite gallican.

La détermination chevillée au corps, armés de pancartes "Touche pas à mon église", ils se sont rendus le samedi 22 février 2014 sur le marché avenue de Saxe à la rencontre des habitants du 15e et du 7e arrondissement voisin.

La liste des anecdotes à propos de Sainte Rita foisonnent, mettant en exergue des liens de proximité insoupçonnés entre les Parisiens et la Sainte. Des animaux de compagnie portent sur leur dos les mêmes messages brandis par leurs maîtres, agrémentés par de discrets dessins d'abeille et de roses, les symboles de Sainte Rita. Le contact se fait plus facile avec les passants. Les feuilles de pétition se remplissent.

- "Je suis allée voir Sainte Rita et j'ai obtenu un logement"...
- "Cela fait 44 ans que j'habite le quartier et il n'est pas possible de détruire Sainte Rita, c'est la patronne des causes désespérées. Ma mère était à l'hôpital et dans sa chambre, une dame peignait des Sainte Rita toute la journée !"...
- "Ce n'est pas politique, c'est par principe"...

Les principaux candidats à la mairie du 15e arrondissement sont également là, présents sur le marché pour tracter. Chacun donne son opinion sur le devenir de l'église Sainte Rita, le nouvel enjeu des élections municipales dans l'arrondissement (voir la vidéo).


La position de Géraldine Poirault-Gauvin (liste divers droite Paris Libéré)

Géraldine Poirault-Gauvin : "Je considère qu''il faut défendre le maintien de Sainte Rita pour la liberté du culte. A Paris les Parisiens doivent être libres de pouvoir exercer leur culte, quel qu'il soit, et ce n'est pas au Conseil de Paris, ce n'est pas aux élus d'interdire l'exercice d'un culte. Aujourd'hui avec la destruction de cette église, il y a toute une communauté qui se retrouve à la rue, sans solution et on empêche la liberté fondamentale d'exercer son culte à Paris. Je pense que tous les cultes ont le droit d'être exercé. Aujourd'hui, au-delà de la défense de cet édifice, il y a aussi la défense d'une liberté fondamentale, l'exercice du culte, la liberté religieuse".

L'église Sainte Rita organise chaque année une bénédiction des animaux.

Géraldine Poirault-Gauvin : "Sainte Rita protège les animaux, et je trouve que c'est un symbole fort dans Paris. Nous devons accueillir comme il se doit les animaux et permettre aux maîtres de pouvoir les garder auprès d'eux. Mon père est vétérinaire donc je suis très sensible à la cause animale et je trouve qu'à Paris on ne défend pas assez la possibilité pour les personnes qui sont souvent seules d'avoir leur animal au quotidien, chez eux et de pouvoir vivre dans la ville. C'est un vrai problème à Paris, on chasse un peu les animaux de cette belle capitale, alors qu'il y a des tas de gens qui ont besoin de leurs animaux qui sont devenus des éléments indispensables de leur vie quotidienne. Cet aspect là aussi me semble important".

La position de Philippe Goujon (UMP)

Philippe Goujon : "La position de la mairie du 15e c'est évidemment de tout mettre en oeuvre pour conserver le patrimoine religieux de l'arrondissement et particulièrement cette église qui est menacée de destruction puisqu'il n'y a pas des moyens pour ceux qui l'occupent de l'entretenir et de conserver le terrain. Comme vous le savez il y a un projet immobilier qui a été conçu par des promoteurs. Ce projet pour le moment est plus ou moins sous boisseaux. Néanmoins, le Maire de Paris a décidé du permis de démolir et du permis de construire.
En tant que maire du 15e, j'ai donné un avis défavorable aussi bien au permis de démolir qu'au permis de construire. J'ai essayé d'alerter la population aussi, par des courriers, j'ai reçu des délégations de ceux qui l'occupent, et je souhaite qu'on puisse maintenir ce patrimoine, architectural d'ailleurs, qui est un marqueur fort de l'identité du quartier.
Mon problème n'est pas de savoir qui l'occupe mais de maintenir cette église à laquelle les riverains sont très attachés. Surtout que le projet immobilier qui avait été proposé par le Maire de Paris et par sa première adjointe chargée de l'urbanisme Madame Anne Hidalgo est tout à fait inadapté à l'environnement urbain du quartier par sa laideur et son austérité"
.

Géraldine Poirault-Gauvin parle du respect de la liberté de culte.

Philippe Goujon : "La liberté de culte n'a rien à faire là-dedans. Moi je me préoccupe d'une seule chose, c'est de maintenir le patrimoine du 15e. Dans ce quartier en plus il n'y a pas de monument ni de lieu emblématique et là c'est un lieu emblématique du quartier. C'est un combat que je mène à la mairie du 15e".

La position de Claude Dargent (PS)

Claude Dargent : "Sainte Rita est une église qui relève d'un culte qui n'est pas l'église catholique, une église qui n'entre pas dans la loi de 1905, qui est sur une parcelle privée. L'idée est de faire du logement et donc a priori la ville de Paris aujourd'hui cherche à faire du logement. Donc on n'est pas par principe opposé à cette opération. Après, il faut regarder pour voir si il y a des possibilités d'aménagement pour les occupants actuels mais nous on est favorable au principe d'une opération de logements sur cette parcelle là".

Géraldine Poirault-Gauvin et Philippe Goujon se basent sur des principes différents : la défense de la liberté de culte pour la première et la protection du patrimoine pour le second.

Claude Dargent : "On est mû également par la nécessité de construire du logement parce qu'il y a beaucoup de gens qui, à Paris et en Ile-de-France, attendent des logements.
S'agissant du patrimoine architectural, cette église n'est pas protégée en quoique ce soit. Elle le serait, ce problème ne se poserait pas. Elle ne l'est pas.
Après, la liberté de culte n'est pas en cause, simplement elle n'est pas fatalement liée à un emplacement précis. Elle peut s'exercer dans d'autres cadres"
.





Mots-clés de l'article : france, ile de france, paris, sainte rita

Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur




E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope