Conduire ivre et sous l’emprise de la cocaïne

19e arrondissement : fait divers sur la voie publique.


Le chauffard conduisait ivre et sous l’emprise de cocaïne.


31 Mai 2012 - 10:58
     

Dans le 19e arrondissement le 24 mai 2012 au matin, alors qu’ils patrouillent dans les rues à bord d’un véhicule sérigraphié, des policiers manquent d’être heurtés par une voiture qui, dépassant dangereusement un bus, les oblige à se déporter afin d’éviter la collision.

Sous leurs yeux, le conducteur continue sa route et franchit un feu rouge.

Malgré les injonctions lui intimant l’ordre de s’arrêter, le chauffard poursuit sa course, roulant à vive allure, brûlant un autre feu, empruntant un rond-point en sens inverse.

Il finit par freiner mais perd le contrôle de son engin dans le 20e arrondissement : il monte sur le trottoir, percute trois poteaux ainsi qu’une piétonne qui se trouve projetée à un mètre.

Les policiers font rapidement appel aux secours ; la victime souffrant d’une fracture ouverte au tibia et d’une plaie à la tête est transportée à l’hôpital par les pompiers.

L’automobiliste âgé d’une trentaine d’années, est interpellé et placé en garde à vue au service de traitement judiciaire des accidents (STJA).

Les dépistages effectués s’avèrent positifs à l’alcool et à la cocaïne. Les investigations démontrent également que l’homme, qui avait fourni une fausse identité lors de son arrestation, fait l’objet d’une fiche de recherche.
Il a été déféré.

© Sinisa Botas - Fotolia.com
© Sinisa Botas - Fotolia.com
Quant à la victime, son pronostic vital n’est pas engagé, contrairement à celle impliquée dans l’accident de la circulation qui s’est produit dans le même arrondissement le 19 avril 2012 et aux circonstances similaires : un chauffard sous l’emprise de produits stupéfiants avait fauché et tué un jeune piéton de 11 ans.


NB : la préfecture de police poursuit la sensibilisation des usagers à la sécurité routière entamée la semaine du 19 mars 2012 et rappelle que l’an dernier à Paris, 430 accidents de la circulation ont été causés par des conducteurs ayant consommé de l’alcool.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : 19e arrondissement, police, STJA


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.