La Foire du Trône entre dans sa 1061e édition

La Foire trône sur la Pelouse de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris.


De 40 foires à Paris il y a 50 ans, dont une à chaque porte de Paris, devant la mairie du 19e arrondissement, sur le Champ de Mars, sur l'esplanade des Invalides, etc..., Paris n'accueille plus que deux fêtes foraines : la fête foraine dans les jardins des Tuileries gérés par l'Etat et la Foire du Trône organisée par la Ville de Paris.


30 Mars 2018 - 16:08
     

Une interview exclusive du vice-président de l'association des Forains de la Foire du Trône, Francky Frechon.

Paris Tribune : Quel est l'objectif de la Foire du Trône 2018 ?
Francky Frechon : L'objectif est qu'il y ait le maximum de recettes à l'inauguration qui va avoir lieu au profit d'une association caritative pour faire des opérations pour les malades, pour les familles.
Pour nous Forains, on espère faire de bonnes affaires car nous sommes des petites entreprises commerciales, on espère que le beau temps sera avec nous et que la Mairie de Paris nous soutiennent pour la promotion de la Foire pour qu'il y ait un maximum de monde.


Paris Tribune : Quelle difficulté rencontrez-vous ?
Francky Frechon : Le problème c'est que la Ville de Paris a supprimé toutes les places de parking qui sont aux abords de la Foire du Trône, cette année spécifiquement. Les années précédentes, le nombre de places a diminué. C'est anormal car la Ville de Paris est organisatrice de la Foire du Trône et elle ne met à la disposition des clients des parkings. On nous explique que c'est parce que les écologistes sont contre la circulation dans les bois. Mais au Bois de Boulogne où la Ville de Paris organise l'événement Solidays, il y a des parkings et la Ville ouvre des voies qui sont normalement fermées. On ne comprend pas, il y a un acharnement de la ville. Le ton monte chez nous.

Paris Tribune : Est-ce que tout va bien se passer pour le public ?
Francky Frechon : Nos enjeux personnels ne concernent pas le public. Il peut venir rassuré, il y aura la police, avec de la sécurité. Nous recevrons le public comme il se doit.  Tout va être mis en place pour que ce soit un enjeu festif et joyeux.

Paris Tribune : Est-ce la dernière Foire du Trône, comme il y a eu le dernier Marché de Noël sur les Champs-Elysées et la dernière Grande Roue sur la place de la Concorde ?
Francky Frechon : Non. Cela peut être la dernière élection de Madame Hidalgo. Mais après Madame Hidalgo, il y aura encore des fêtes foraines.

La Foire du Trône 2018 © VD / PT
La Foire du Trône 2018 © VD / PT

En savoir plus





Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.